Le procès d'une Gueule Cassée

La Ville de Puteaux

Le 16 novembre 2018, les orateurs de Polymnia en collaboration avec la municipalité de Puteaux et l'association SHALP (Société Historique Artistique et Littéraire de Puteaux) (http://www.shalp-puteaux.org/) ont reconstitué un procès en chambre correctionnelle ayant pour thème les gueules cassés de la première guerre mondiale.

 

Les orateurs de Polymnia ont du attaquer ou défendre Monsieur Emile Fournier, une gueule cassée, accusé de viol de sépulture militaire aux fins de revendre les dépouilles des soldats français à leurs familles respectives alors qu'il ne s'agit pas toujours du bon corps sans que les familles ne le sache bien entendu. Toute ressemblance avec le roman de Pierre Lemaître Au revoir là-haut serait fortuite.

 

Le public putéolien est venu remplir la salle d'audience du tribunal d'instance local pour s'émouvoir du sort d'Emile Fournier et s'indigner de ses actes tandis que les différents témoins et avocats s'employaient à convaincre le président du tribunal et ses deux juges assesseurs incarnés par les membres de la SHALP de la culpabilité ou de l'innocence d' Emile Fournier. Le procès s'est fini avec deux issues, une condamnation à un an de prison par les magistrats de la SHALP et une relaxe pour le vote du public.

 

L'équipe Polymnia voudrait remercier d'abord la mairie de Puteaux pour la qualité de son accueil et de son organisation, vous pourrez retrouver toutes les informations de la municipalité de Puteaux sur le site internet de la commune www.puteaux.fr/. Un grand remerciement également à Madame Anne Chabot et Messieurs Gérard Leclerc et Jean-François Armandi, membres de la SHALP qui ont su, avec brio, se montrer digne de leur rôle de magistrats. Nous adressons également un remerciement aux photographes de Poletech pour la qualité de leurs photos.

crédit photos : Poletech (sur facebook : www.facebook.com/poletech et sur instagram @poletechpulv https://www.instagram.com/poletechpulv/ )