Mouvement du Nid/Ville de Nanterre/Barreau des Hauts-de Seine

Simulation de cour d'assise sur le proxénétisme des mineurs

Le 28 novembre 2019, Polymnia s’est essayée à un exercice d’un autre style : reconstituer des assises. Utiliser les mots non plus pour débattre mais pour se faire porte-parole d’une cause plus grande : la lutte contre la prostitution des mineurs. Un crime de l’ombre, organisé, dans lequel les jeunes filles évoluent sans même avoir conscience qu’elles se font prostituer, à la recherche d’avantages financiers. 

 

Engagé dans ce combat depuis 48 ans, le Mouvement du Nid a pour but d’agir sur les causes et les conséquences de la prostitution en vue de sa disparition. C’est avec un immense plaisir que nous avons donc accepté de collaborer avec eux le temps de ce débat.

 

Nous avons mis en scène une cour d’assises, un ministère public, des avocats, des victimes mineures, un client, et un proxénète, sur la base d’affaires réelles que nous avons remanié.

 

Dans ces débats mouvementés où se sont entremêlés désespoir, colère, abandon et frustration, six personnes du public ont été tirées au sort pour être jurés, et prendre conscience des forces et insuffisances du système judiciaire actuel.

 

A l’issue des délibérations, M. David LUCAS a été condamné à l’unanimité pour proxénétisme aggravé, et M. Marek LEFEBVRE condamné aux deux tiers pour recours à la prostitution de mineurs.

 

Suite à notre intervention, une table ronde a été organisée, durant laquelle divers acteurs sociaux, magistrats, commissaires et avocats, ont eu l’occasion de témoigner sur le sujet.  L’assistance a ainsi pu avoir une vue globale sur ce combat mené chaque jour par des centaines de professionnel du droit.

 

Nous remercions chaleureusement la mairie de Nanterre pour son accueil, le Mouvement du Nid, ainsi que nos partenaires, le Barreau des Hauts-de-Seine, le Département des Hauts-de-Seine, et la ville de Nanterre.