Le théâtre Ze Artist's

Le procès de Michael Jackson

Héritage litigieux, addiction aux médicaments, plagiat artistique voire pédophilie, les controverses s’accumulent autour de Michael Jackson. Les avocats de l’accusation ont pu éplucher tout ce que l’on sait sur lui pour pousser le public à voter sa condamnation.

« Michael Jackson est un homme plongé depuis sa petite enfance dans la célébrité et qui n'as jamais su en sortir. Même pire : un homme qui s'est enfermé dans deux types de drogues, la drogue pour créer du contenu pour ses fans et la drogue pour suivre des tournées sans fin. La dépendance de cet homme est un fléau qui a eu raison de lui. Quand on dépense des sommes astronomiques en médicaments et qu'on subit de fréquents lavages d'estomac, la première maladie qui me vient à l'esprit est la toxicomanie ! C’est cette dépendance qui l'a tué, celle d'être l'icône de toute une génération »

La sentence que le parquet propose ? Retirer à Michael Jackson son titre de roi de la pop au regard de toutes les controverses qui l’entourent.

« De ce son vivant, il était une star avec un talent incontournable, mais peut-on réellement accorder à cet homme le statut de Roi de la pop ? Ce soir mes confrères et moi nous opposons à temps de bêtises ! Peut-t-on réellement accepter de donner à un homme autant d'honneur ? Ce soir vous décidez si la musique et le talent pardonnent la folie. »

De l’autre côté de la barre, les avocats de la défense ont rappelé le succès international de ce mythique personnage, sont même revenus sur son enfance chaotique pour justifier des comportements et, bien entendu, en en ont démenti d’autres.

« Nous sommes tous des adultes dans cette salle : et tous quand nous étions enfants nous nous sommes dit : je n’oublierai jamais ce que c’était d’être enfant.

Et nous avons tous grandi et nous avons tous oublié nos promesses, nous avons un vague souvenirs de nos désirs d’enfant mais baignons dans ce monde d’adulte, et nous le savons.

Michael était plus adulte que nous tous. C’est celui qui a su devenir adulte, devenir indépendant, se marier avoir des enfants et construire un ranch avec un parc d’attractions pour enfant.

Et c’est ça le syndrome de Peter Pan : ne pas oublier les vrais désirs de nos enfants. »

Ils soutenaient ardemment que Michael Jackson devait rester le seul et unique King of Pop, no matter what …

« Cher jury, si vous choisissez de déchoir MJ de son titre vous crachez sur son œuvre musicale, et surtout vous ruez de coups l’homme exemplaire qu’il était.

Si vous choisissez de déchoir Michael de son titre de roi vous n’aurez pas plus de mérite que ces médias qui font les choux gras des petites affaires des stars. »

Au théâtre Ze Artist’s à Paris, le public a voté pour la relaxe de Michael Jackson, ce dernier peut donc conserver ce titre qu’on lui prête volontiers depuis les années 90 (au moins) : roi de la pop.